le Tour de France part en opération séduction en Asie

le Tour de France part en opération séduction en Asie

novembre 8, 2018 0 Par La rédaction

L’événement cycliste le plus populaire dans le monde tente d’accroître sa notoriété en Asie avec les critériums de Saitama, au Japon, et Shangaï organisés en novembre. Un enjeu crucial pour ASO (société propriétaire de la marque – filiale d’Aujourd’hui en France/Le Parisien) qui veut développer sa marque phare à l’étranger.

Vous ne le savez sans doute pas mais Alejandro Valverde a remporté le 4 octobre dernier le critérium de Saitama au Japon, devant le dernier maillot jaune du Tour de France, Geraint Thomas. Amaury Sport Organisation (ASO) organise depuis six années au Japon cette course cycliste labellisée Tour de France afin de développer la notoriété de l’épreuve dans l’archipel. ASO va même doubler la mise avec le critérium de Shangaï qui se déroulera le 17 novembre dans l’Empire du milieu pour sa deuxième édition.

Le but est de faire rayonner le Tour de France grâce à des événements satellites, en effet ces critériums Tour de France sont comparables au Trophée des champions en football ». Depuis 1995, la Ligue de football professionnel organise une compétition de pré saison au milieu de l’été entre le vainqueur de la Ligue 1 et celui de la Coupe de France. Depuis quelques années, ces rencontres sont régulièrement délocalisées, la dernière édition ayant eu lien à Shenzen (Chine). A ceci près qu’en cyclisme, le mois de novembre correspond à la fin de saison et non au début comme en football.

« Nourrir le géant »

ASO fait feu de tout bois depuis 2010 à l’étranger pour valoriser son événement cycliste majeur que demeure le Tour de France. Le Tour d’Oman naît des sables en 2010, suivi par l’Artic race en Norvège en 2013 et le Tour du Yorkshire en Angleterre dont ASO est copropriétaire et organisateur depuis 2015. Cette année, ASO a ressuscité le Tour d’Allemagne dix années après sa dernière édition en 2018. ASO organise également le Tour de Californie dont elle n’est pas propriétaire. L’entreprise a également racheté 49% d’Unipublic en 2008 qui organise la Vuelta en Espagne.

Vente de licences à l’étranger

ASO a tenté pas mal de diversifications dans le cyclisme mais également dans le trail ou les triathlons sauf qu’ils se sont aperçus que tous leurs événements n’étaient pas rentables alors que l’entreprise est très attachée à cette exigence de rentabilité. Le Tour du Qatar en est le meilleur exemple. Organisé par ASO depuis 2002, l’émirat n’a pas eu de courses en 2017 et 2018 faute de viabilité économique.

Plus rémunérateur, ASO cède également des licences d’événements dont il détient les droits à des organisateurs locaux. Depuis 2013, ASO vend des licences à l’étranger pour des étapes de cyclotourisme « L’étape by le Tour de France » et a trouvé des acheteurs aussi bien en Angleterre, au Mexique, en Australie qu’au Brésil et en Corée du Sud.

« Carte postale de l’élégance à la française »

Quid des sommes que rapportent ces événements et le Tour de France pour ASO ? L’entreprise ne répond pas restant très secrète sur ses résultats. Le délégué général Sport & Cycles, dans une ITW sur BFMTV, estime que « le chiffre d’affaires d’ASO varie suivant les années entre 200 et 220 millions d’euros dont 180 pour le Tour de France et 10 millions pour le marathon de Paris ».

Reste que la stratégie de développement de la marque Tour de France à l’étranger a ses limites. Ces critériums qui relèvent plus du show que de la course sportive et ne peuvent pas être dupliqués à l’infini, non? Si?

La rédaction

le 08 novembre 2018

Publicités