Le Roi de Suède, un Français de l’étranger

Le Roi de Suède, un Français de l’étranger

octobre 11, 2018 0 Par La rédaction

Lundi 8 octobre,  le roi  Charles XVI  Gustave de Suède et  la reine, accompagnés de la princesse héritière Victoria et du prince Daniel, ont fait le déplacement de Pau.  Ils ne sont venus dans la capitale du Bearn   ni pour rendre hommage à  François Bayrou , président du MoDem et maire de Pau,  ni pour  honorer le premier roi Bourbon, Henri IV, mais pour commémorer l’accession au trône de Suède de leur ancêtre, Jean-Baptiste Bernadotte.

Né à Pau en 1763,  Bernadotte était Français.  De simple soldat du Roi de France, il devint général sous la Convention, ambassadeur du Directoire, prince et maréchal d’Empire.  Celui qui avait épousé Désirée Clary, l’amour de jeunesse de Napoléon,  fut adopté par le roi de Suède en 1810.   Membre de la coalition contre la France, il participa  avec son nouveau pays à la chute de l’Empire. Il devint Roi de Suède à la mort de son père adoptif en 1818, il y a tout juste 200 ans.

La famille  royale de Suède s’est donc rendue  au Musée Bernadotte,  pour l’inaugurer après  six mois de rénovation. Un musée a été aménagé dans la maison natale du Palois. Après une réception en mairie de Pau, le roi a symboliquement planté un chêne, où un magnolia avait été mis en terre en 1899 par son aïeul Oscar II.

Si l’actuel roi de Suède n’est plus Français que de cœur,  le rappel des origines françaises de la  monarchie suédoise contribue  non seulement à renforcer les liens entre deux pays, mais aussi à souligner l’importance de nos communautés à l’étranger.  Si tout le monde ne peut pas devenir Roi en Suède, nombre d’expatriés  et de leurs descendants  occupent des positions éminentes là où ils s’installent.

 

La rédaction

Le 10 Octobre 2018

Publicités