Le Conseil d’Etat suspend l’élection consulaire partielle aux Pays Bas

Le Conseil d’Etat suspend l’élection consulaire partielle aux Pays Bas

octobre 9, 2018 0 Par La rédaction

 

 

Coup de théâtre chez les Français de l’étrangerle Conseil d’Etat– saisi en référé par Tanguy Le Breton –   contredit le Ministère des Affaires Etrangères et suspend le décret de convocation d’une élection consulaire partielle aux Pays-Bas le  11 novembre prochain.

 

 Hier encore, les conseillers consulaires de gauche publiaient sur Facebook un post affirmant l’inverse.

 

 

Le 20 août dernier, dans un article consacré au sujet  nous écrivions   » il peut sembler étonnant – voire ubuesque – que l’on organise une élection, convoque les électeurs, mette en place des bureaux de vote pour au final élire un délégué consulaire qui n’est qu’un simple grand électeur et dont la seule utilité est de voter lors des élections sénatoriales. Or ce dernier ne devra pas voter ».  Pour  mieux souligner le fait que « l’élection du 11 novembre se tient pour rien, si ce n’est dépenser les deniers publics à une époque de disette budgétaire et alors que le gouvernement prévoit une baisse de 10% de la masse salariale des effectifs du MAE à l’étranger et que l’enseignement Français à l’étranger est sous forte pression budgétaire. »

 

Dans sa requête devant le conseil d’état, Tanguy Le Breton  qui avait mené la liste victorieuse lors des dernières élections  de 2014, avait développé  cet argument  de bon sens en plus d’autres juridiques.  L’institution du Palais Royal  demande donc  un supplément d’information…. ce qui pourrait remettre sa décision à plusieurs mois… alors que les prochaines élections consulaires sont prévues pour le printemps 2020.

 

Cette seule décision justifie la démarche de Tanguy Le Breton. Elle devrait  aussi ramener la Direction des Français de l’Etranger au Ministère des Affaires Etrangères à un peu plus de bon sens  et imposer le silence à ceux des élus qui se gaussaient  bruyamment  de son inutilité. 

 

Mais cette élection aurait eu le mérite de faire un état des lieux des forces politique:Disparition des Républicains,   alliance  entre le PS et la France Insoumise et recomposition au centre avec ou sans LREM.

Bien qu’en terrain favorable, le parti présidentiel semble avoir du mal à trouver ses marques aux Pays-Bas avec un député LREM local  qui se présente comme député des Français des institutions européennes et un parti dirigé depuis Bruxelles.

 

Lire notre article annonçant l’élection, daté du 20/08/2018

Lire notre dernier article sur cette élection, daté du 06/09/2018

Lire notre article sur le député du Benelux–  IVème circonscription des FDE –  daté du 18/06/2018

 

La Rédaction,

 

Le 10/09/2018

Publicités