La France soutient la saisine de la Cour pénale internationale contre le Venézuela

La France soutient la saisine de la Cour pénale internationale contre le Venézuela

octobre 11, 2018 0 Par La rédaction

 

Colombie, Argentine, Chili, Paraguay et Pérou auquel s’est joint le Canada ont demandé une enquête à la Cour Pénale Internationale sur de possibles crimes contre l’humanité commis par le gouvernement du Venezuela. La France a publiquement soutenu l’initiative de ces six pays par un communiqué de l’Elysée. La France a appelé les autorités vénézuéliennes à engager le dialogue avec l’opposition de manière à rétablir le fonctionnement démocratique des institutions, trouver une issue à la crise politique et contribuer au redressement de l’économie vénézuélienne ».

Le ministre argentin des Affaires étrangères a déclaré qu’ « il y avait des informations sur des détentions arbitraires, des exécutions extra judiciaires, des tortures, viols, etc… » Plus d’un 1.7M de vénézuéliens ont fui leur pays. Le secrétaire général de l’OEA avait récemment déclaré qu’une intervention militaire n’était pas à exclure, tandis que le Président Trump évoquait un possible renversement du Président Maduro.

Autant les possibilités d’intervention armée paraissent aussi difficiles que dangereuses, et renforcent en fait le régime Maduro, qui se nourrit de militarisme et d’antiaméricanisme, autant la demande d’enquête devant la CPI est justifiée et réaffirme avec force la primauté du droit. Dommage que les Etats-Unis ne reconnaissent pas la CPI. Ils auraient pu aider.

La position de la France est à souligner. Elle ne se réfugie ni dans le silence, ni dans l’abstention et correspond à son image en Amérique latine, celle d’un pays qui défend le droit et la liberté.

 

La Rédaction,

Le 03/10/2018

Publicités