Inquiétude pour la santé des enfants du Lycée Français de Madrid ?

Inquiétude pour la santé des enfants du Lycée Français de Madrid ?

novembre 9, 2018 0 Par Redaction

 

Lycée Français de Madrid – St Exupery

L’Espagne est le pays de l’Union européenne le plus touché par le réchauffement climatique.  Cela n’est pas nouveau et  va continuer.  Depuis  1975  la température moyenne a augmenté de 0.5 degrés par décennie.  C’est  bien plus qu’en France.    D’ici 52 ans  la température moyenne de l’été va passer de 27°c à 33°c, soit  +6°c.

Dans ces conditions se protéger de la chaleur est un impératif de santé publique. Protéger les plus fragiles – enfants et personnes âgées –  doit être la priorité.

 

La surprise est donc grande de constater qu’au Lycée  Français de Madrid, établissement en gestion directe  de l’AEFE ,  les classes  – sauf quelques unes dans des préfabriqués – ne sont pas climatisées.  En juin dernier,  sur le campus de Saint Exupéry les températures dans les salles de classe à 9h du matin pouvaient être entre   28°c et 30°c.  Vers 15h elles étaient supérieures  à 35°c.  Les bâtiments  de St Exupéry sont récents. Ils ont été inaugurés il y a 6 ans. Ils comportent des grandes baies vitrées.  Récemment  pour en  remplacer une, il a été demandé de mettre  une baie avec un filtre protecteur anti uv. Cela a été refusé.    Ne parlons pas de la climatisation  qui n’est pas à l’agenda de l’AEFE.   Même l’installation de ventilateurs  a été refusée…. alors que la direction  veut changer le mobilier de la maternelle pour une somme   de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

 

Annick Bouvier, Proviseur du LFM

 

Pourquoi un tel refus, voir désintérêt de la direction de l’établissement ?  Le proviseur Madame Bouvier  et toute l’administration travaillent eux dans des bâtiments climatisés…. et quand le midi,  ils déjeunent à la cantine c’est encore dans une salle climatisée.    Bref, Madame Bouvier est bien au frais quand les enfants et les enseignants sont exposés aux fortes températures.  Comment expliquer  cette différence de traitement?

 

Les élèves du lycées passent au mois de juin les épreuves du baccalauréat dans un gymnase climatisé pour l’occasion.   Cela  représente un cout additionnel de plusieurs milliers d’euros et démontre bien qu’il est impossible de travailler sans climatisation.

 

De nombreux lycées français  sont climatisés  même en zones dites tempérées : Argentine, Chili etc…   Ce qui se passe à Madrid est irresponsable .  Ce qui est inacceptaable est la différence de traitement entre la direction et les enfants.

 

 

La Rédaction

 

Publicités