Il y a 30 ans: la chute du mur de Berlin

Il y a 30 ans: la chute du mur de Berlin

novembre 8, 2019 0 Par Francois Lestanguet

Ce fut un évènement qui changea la face du monde. Il y a 30 ans, le mur de Berlin tombait. Haut de 3,60 mètres, long de 155 kilomètres, entouré de miradors, de mines, de chiens et surtout de soldats, le symbole de la volonté des régimes communistes à ne pas voir leur population fuir à l’ouest, aura tenu 28 ans, de 1961 à 1989.

Helmut Kohl et Angela Merkel

Ce fut un évènement international et pourtant les premiers berlinois de l’Est à y assister, et parfois y participer, ne furent pas en mesure immédiatement d’en mesurer les conséquences. Coca-Cola, banni dans le système communiste, amena immédiatement des camions avec distribution gratuite. David Hasselhof chanta “I’m looking for freedom” sur les restes du mur. Une jeune chimiste, une certaine Angela, qui plus tard connu quelques succès en politique, fit un tour dans Berlin Ouest et rentra ensuite chez elle, à l’est. Nous étions en novembre 1989, à l’aube d’un monde nouveau.

L’Ostalgie chez certains, la transformation de Berlin pour tous

La chute du mur de Berlin ne fut que l’étincelle d’une bombe née bien avant, avec Solidarnosc en Pologne, Vaclav Havel et le printemps de Prague en Tchécoslovaquie, avec les dissidents communistes en URSS. Une bombe née de l’incapacité du système communiste à s’adapter aux réalités de la fin du siècle et surtout de son incapacité à satisfaire sa population.

La Stasi, terrifiante police politique est-allemande contrôlait tout, comme le montre le magnifique film “la vie des autres”. Tout, sauf la faiblesse du régime qu’elle défendait. Pour autant, certains demeurent nostalgiques. La réunification, voulue par le Chancelier Kohl et approuvée par la population est-allemande, la CDU gagna les premières élections libres, ne se fit pas sans mal. Privatisations, chômage, perte de droits, perte de privilèges pour les caciques de l’ancien régime, le changement fut bénéfique à certains, et Berlin est aujourd’hui une ville attractive, mais la chute fut rude pour d’autres.

Un acte majeur de l’histoire européenne

Le Bundestag, siège du Parlement allemand, au coeur de Berlin

La chute du mur de Berlin est un moment majeur de la construction européenne. Un des actes principaux du retour de la famille centrale-européenne dans ce qui est depuis des siècles son histoire, sa culture, ses valeurs. De nos jours certains, notamment en Hongrie et en Pologne, et notamment parmi leurs dirigeants, critiquent l’Union européenne. Elle n’est pas parfaite, loin de là. Mais ceux-là, qui figuraient alors parmi les principaux opposants en 1989, préfèrent-ils le système soviétique? Ou alors le chaos mafieux tel qu’il existe en Moldavie, et en Ukraine?

L’UE a ses défauts mais une chose est sûre: personne n’a détruit de mur pour la fuir.

Publicités