Halloween ! Les origines et les pays où on la fête.

Halloween ! Les origines et les pays où on la fête.

octobre 31, 2018 0 Par La rédaction

Sans vouloir trop axer sur l’historique de cette fête, il est tout de même intéressant de faire un bref retour quelques siècles auparavant.

Le terme Halloween vient de l’expression anglaise ‘All Hallows Eve‘qui signifie ‘La veille de tous les Saints‘. Son apparition remonte à il y a plus de 2500 ans dans la culture celtique et gauloise sous le nom de la fête de Samain. En gaélique, Samain signifie ‘Novembre‘, donc la fin de l’été et des moissons et l’arrivée de la période sombre. D’où également les couleurs officielles de la fête, le noir pour la noirceur et l’orange pour les moissons. En Irlande, en Grande-Bretage et dans le nord-ouest de la Gaulle, l’année s’achevait à la fin d’octobre lors d’un soir de pleine lune. La  grande fête de Samain était alors organisée pour souligner ce moment. Sa célébration permettait d’accueillir la nouvelle année pendant laquelle une brèche s’ouvrait entre les vivants et les morts. Cette fête était destinée à créer une passerelle entre ces deux mondes. Pour apaiser les esprits et montrer la prospérité de la maison, les habitants laissaient de la nourriture à l’entrée. D’où peut-être le fait de donner des aliments aujourd’hui. Ils se costumaient en personnages effrayants pour ne pas se faire reconnaître par ces derniers. Au fil des siècles, les enfants ont commencé à se déguiser en fantômes pour imiter les esprits et allaient de porte en porte pour demander des bonbons, remplaçant de la sorte, le caractère initial du port du costume qui servait plutôt à les effrayer.

Halloween s’est épanouie en Amérique du Nord

L’exportation de cette coutume en Amérique du Nord s’est faite seulement au 19e siècle lors de la grande famine de la pomme de terre en Irlande. Les Irlandais immigrèrent alors aux États-Unis et amenèrent avec eux contes et légendes. L’utilisation de la citrouille éclairée à l’Halloween fait partie de l’une de ces légendes, celle de Jack O’ Lantern.  On raconte qu’un homme ivrogne et avare, du nom de Jack, avait osé défier le diable en lui jouant des farces. Lorsqu’il décéda le 31 octobre, les portes du paradis lui furent fermées et celles de l’enfer également. Il fut condamné à errer éternellement entre ces deux mondes n’ayant qu’une simple lanterne pour s’éclairer. Cette lanterne était un navet creusé avec une bougie en son centre.

La fête d’Halloween au Québec s’est développée davantage dans les années 1970. Par commodité, le navet fut remplacé en Amérique du Nord par la citrouille qui est plus grosse et facile à vider. Des enfants se déguisent désormais en personnages de toute sorte et courent d’une maison à une autre pour collecter des friandises. La fête d’Halloween est bien ancrée dans notre culture. Certaines personnes font faire l’auto-cueillette de leur citrouille alors que d’autres l’achètent en supermarché avant de la vider et de la décorer. Plusieurs magasins offrent un espace Halloween avec la vente ou la location de costumes et d’accessoires ainsi que de décorations extérieures et intérieures.

halloween québec

Source: www.blogg.org

Les gens qui désirent participer à cette fête en offrant des bonbons aux enfants décorent l’extérieur de leur maison. Il n’y a aucune limite à l’originalité des décors et des ambiances crées. Ils installent des décorations de toute sorte pour attirer et effrayer les enfants. Certains osent même se déguiser et se cacher dans le décor afin de faire peur aux enfants qui viennent cogner à leur porte. De faux cimetières, des toiles d’araignées, des squelettes, des sorcières, des vampires et des fantômes sont installés sur le parterre et sur la maison. Sans oublier les fameuses citrouilles éclairées et les lumières orangées. Certains installent même des producteurs de fumée artificielle et mettent une musique d’ambiance pour créer un environnement encore plus épeurant.

L’Halloween au Québec fait désormais partie des festivités. Les vieilles légendes ne sont plus que des histoires anciennes. Elle est devenue un moment pour s’amuser et faire la fête. Mais il n’y a pas que les enfants qui participent à cette célébration. Les adultes ont aussi leur soirée d’épouvante. Des bals costumés et des soirées sont organisés un peu partout au Québec.

Tandis qu’en France Halloween est une nouvelle fête

En France, l’Halloween ne connaît pas la même popularité. La fête était associée à une fête américaine, alors qu’elle remonte à d’autres origines en métropole (cf la vidéo) et n’était pratiquement pas célébrée avant 1996. Plusieurs bars organisent des soirées spéciales le 31 octobre, mais il reste encore beaucoup de chemin à faire pour que cette fête soit aussi populaire qu’en Amérique.

Comme en Allemagne

Même si on ne voit pas beaucoup de citrouilles et de bonbons spéciaux dans les rues allemandes, plusieurs Allemands aiment se déguiser pour sortir dans les bars et faire la fête. Il y a également quelques magasins temporaires où l’on peut se procurer des costumes.

Alors qu’en Irlande 

L’Halloween est vraiment très populaire en Irlande. Elle y est célébrée depuis des siècles. Le soir du 31 octobre, les petits comme les grands se déguisent en créatures maléfiques. Dans la ville de Londonderry, en Irlande du Nord, il s’y déroule chaque année un important défilé de gens costumés.

Ainsi qu’en Amérique Latine

Depuis les années 1960, l’Halloween est célébrée par les jeunes mexicains qui cognent aux portes habillés de costumes en chantant une chanson. L’Église catholique n’est toutefois pas toujours favorable à ce que les jeunes célèbrent la journée des fantômes, des sorcières et des gobelins. Elle a même proposé de changer le nom de la fête en « Journée des enfants ».

Mais le Japon rejoint la fête

L’Halloween est arrivée assez récemment au Japon, notamment grâce à la culture pop américaine. Elle est célébrée surtout chez les ados et les jeunes adultes qui baignent dans l’univers des mangas. Le Tokyo Disneyland et le Universal Studios Japan tiennent des événements spéciaux à l’approche du 31 octobre.

Bon Halloween à tous où que vous soyez !

Fabien Ferasson de Quental

Le 31/10/2018

Publicités