Eléctions des délégués de parents d’élèves dans réseau AEFE

Eléctions des délégués de parents d’élèves dans réseau AEFE

octobre 11, 2018 0 Par La rédaction

 

Les élections pour l’année scolaire 2018-2019 des représentants des parents d’élèves ont lieu le vendredi 12 octobre 2018 ou le samedi 13 octobre 2018, ainsi que l’indique le Bulletin officiel de l’Éducation nationale du 12 juillet 2018.

Le réseau d’enseignement français à l’étranger rassemble, pour l’année 2018-2019, 496 établissements scolaires, implantés dans 137 pays, qui scolarisent plus de 355 000 élèves dont 60 % sont étrangers et 40 % sont français. Tous sont homologués par le ministère de l’Éducation nationale. 72 de ces établissements sont gérés directement par l’Agence (établissements EGD), 155 ont passé une convention avec elle (établissements conventionnés) et 269 autres sont des établissements partenaires.
Dans de nombreux établissements – parmi lesquels tous les EGD et quasiment tous les lycées conventionnés – se tiennent donc les élections des représentants de parents d’élèves. Dans certains établissement conventionnés, elles ont déjà eu lieu, comme cela a été le cas à Caracas. Les établissements partenaires ne sont pas tenus d’en avoir.

Quelles sont les associations de parents d’élèves?

Une particularité à l’étranger est l’existence  de la Fédération des associations de parents d’élèves des établissements d’enseignement français à l’étranger(Fapée).  Cette fédération  qui n’existe qu’à l’étranger ne regroupe pas toutes les associations de parents d’élèves. Dans de nombreux établissements, il en existe une seconde. Dans les EGD, établissements en gestion directse, les associations locales affiliées à la Fapée sont minoritaires, contrairement à la MLF (Mission Laïque Française) où la Fapée est mieux implantée.

En 2013 – dernière donnée que nous avons pu vérifier-  la Fapée bénéficiait d’une subvention annuelle de l’ Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger de  88.000 euros. la Fapée est présente dans 170 des 496 lycées, soit un lycée sur 3. Cette subvention  lui est reprochée par d’autres associations de parents d’élèves qui  pensent qu’elle est incompatible avec la nécessaire indépendance de la Fapée pour défendre les intérêts des parents. Cette même année  2013, la subvention de l’AEFE représentait en effet près de 70% de son budget (30% venant des remontées).

La Fapée justifie cette subvention par le fait que la FCPE et la PEEP reçoivent des subventions du ministère de l’éducation nationale. Dans les faits  la FCPE a ainsi reçu une subvention de  288.000 euros pour les 12,5 millions d’élèves, collégiens et lycéens.  Il est donc utile de comparer le montant de la subvention par élève.

La subvention est donc de 2 centimes d’euros par élève.  Dans le cas de la Fapée elle est entre 1 et 2 euros par élève.  La subvention donnée à la Fapée est de 50 à 100 fois supérieure.  Avec le coefficient de l’éducation nationale, la Fapée ne recevrait dans le meilleur des cas que 7.000 euros par an et probablement 3 fois moins sur la base du nombre d’élèves.

Localement les associations  ne bénéficient pas des largesses de l’AEFE et  ne perçoivent que les cotisations des parents adhérents. Certaines sont  aussi affiliées à la FCPE et  moins de 5 a la PEEP, deux fédérations nationales de parents d’élèves. D’autres n’ont aucune affiliation.

La question qui mérite d’être posée est simple : comment la Fapée peut-elle être authentiquement indépendante de l’AEFE quand en 2013 près de  70% du budget de la fédération (non pas de chaque association locale ) vient de la seule AEFE?   

Bref, les élections sont importantes.L’enjeu est l’élection de représentants des parents d’élèves indépendants et représentatifs.

 

Notre article du 31/05/2018  Avenir de l’AEFE : des parents d’élèves constructifs mais ignorés ?

La Rédaction,

 

Le 02/10/2018

Publicités