Culture: des micro-folies pour les Français de l’étranger

Culture: des micro-folies pour les Français de l’étranger

janvier 31, 2019 0 Par Redaction

Dans le cadre du plan « Culture près de chez vous »,  la précédente ministre   de la culture, Françoise Nyssen, a décidé de déployer depuis 2018 dans toute la France 200 « Micro-Folies ».  Les Micro-Folies pourront être installées de manière pérenne ou  dans un lieu temporaire.  La paternité du concept   revient à  Didier Fusillier, le président de l’établissement public du parc et de la grande halle de  La Villette.    Les micro-folies sont des lieux de culture destinés en priorité aux régions les moins favorisées dans l’offre culturelle.

Si le projet est d’inspiration  parisienne – les Folies de Bernard Tschumi, l’architecte du Parc de la Villette –  Il est devenu un formidable outil de culture décentralisée. Pensé comme une coopérative artistique, le réseau de Micro-Folies, mené par le ministère de la Culture et l’Institut français, fédère aujourd’hui 200 antennes en France et aussi plusieurs dizaines à l’international. Des micro-folies existent en effet déjà Izmir (Turquie), Lima (Pérou), Rangoun (Myanmar,ex Birmanie), Molenbeek (Belgique=) etc.. Une  nouvelle  vient de s’ouvrir au Caire en Egypte,

Ainsi à Rangoun, les 18 et 19 novembre une Micro-Folie s’est-elle installée au sein de l’Institut Français dans le cadre de son Festival annuel. Cet événement a servi de préfiguration à une installation plus pérenne au sein d’un équipement à venir.

Une  micro-folie regroupe un musée numérique, une salle de spectacle, un Fab Lab (laboratoire de fabrication) et un café.   Son objectif est triple:

  1. mettre à disposition de populations éloignées  notre patrimoine culturel national grâce à la diffusion des contenus culturels des établissements nationaux culturels partenaires.
  2. favoriser la création, en permettant aux artistes locaux de se produire et d’être programmés dans des établissements culturels nationaux. L’Atelier/Fab Lab sera aussi accessible et permettra à chacun de développer sa créativité.
  3. animer les territoires et les communautés.  La Micro-Folie se veut un lieu de convivialité et d’échange. Restauration, bals populaires, séances de cinéma… sont organisés en lien avec les acteurs locaux.

Le projet Micro-Folie  initié par La Vilette  est soutenu par de ombreux partenaires : le château de Versailles, le Centre Pompidou, le musée du Louvre, le musée national Picasso, le musée du Quai Branly – Jacques Chirac, la Philharmonie de Paris, la Rmn-Grand Palais et Universcience.

Le ministère de la culture prend en charge le montant de l’adhésion au réseau Micro-Folie.   Il  finance aussi la mission d’ingénierie culturelle assurée par la Villette ( 15 000 euros par projet,)  pour accompagner les initiateurs locaux des projets.

Lors de la visite  officielle du Président Emmanuel Macron en Egypte,  le ministre de la Culture, Franck Riester, a inauguré hier la première Micro-Folie du monde arabe à l’Institut français du Caire.

La micro-folie  du Caire abritera un musée numérique et proposera diverses activités par lesquelles les visiteurs pourront découvrir virtuellement la programmation des musées, théâtres, festivals et partenaires français.

Il s’agit là d’une initiative  essentielle contre l’isolement culturel ressenti par de nombreux Français de l’étranger.

 

La Rédaction,

 

Publicités