Brexit : Theresa May plie face à l’Europe

Brexit : Theresa May plie face à l’Europe

novembre 13, 2018 0 Par Redaction

Mardi 13 novembre, la Commission européenne a rendu publique une liste de mesures à prendre d’urgence en cas   d’absence d’accord sur une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne   Vice -Président de la  Commission européenne,  Frans Timmermans a précisé lors d’un point  presse à Strasbourg  que la Commission européenne “expose un nombre limité d’actions d’urgence à mettre en œuvre s’il devenait probable que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne sans un accord”.  Les six domaines dans lesquels des mesures d’urgence apparaitraient nécessaires pour éviter l’arrêt soudain des échanges entre le continent et le Royaume-Uni : la résidence et les visas pour les citoyens, les services financiers, le transport aérien, les douanes et les règles sanitaires et phytosanitaires, le transfert de données personnelles et la politique climatique.

 

Frans Timmermans

Sitôt ce plan publié  Theresa May a convoqué son cabinet mercredi matin pour soumettre à son approbation le projet d’accord de Brexit.   Il semble donc que c’est sous pression d’un plan B,  que le Premier Ministre a décidé d’accepter l’ultime offre de Bruxelles.  

Selon la presse britannique , les ministres ont été convoqués individuellement dès  mardi soir à Downing Street, avant la réunion du cabinet de mercredi. La chaîne irlandaise RTE,  affirme que cet  un accord évite le retour d’une frontière physique entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande.   

 

L’accord devrait protéger les droits de Français qui résident au Royaume Uni.

La majorité conservatrice survivra t-elle?  Boris Johnson s’insurge déjà contre  cet accord.

Quelle sera la réaction des alliés protestants souverainistes du DUP?

 

La Rédaction

Publicités