Acte VII – Retour à Paris et en Région sur la mobilisation

Acte VII – Retour à Paris et en Région sur la mobilisation

décembre 30, 2018 0 Par La rédaction

Nouvelle mobilisation des « gilets jaunes » samedi 29 décembre. Dans plusieurs villes de France des manifestations, des marches et d’autres opérations escargot pour « l’acte 7 » du mouvement sont prévues. LesFrancais.press font le point région par région avec le réseau France Bleu.

Ile-de-France

À Paris, 800 « gilets jaunes » sont rassemblés pour ce 7ème acte de la mobilisation, selon les chiffres de la préfecture de police à 18h15. lls sont répartis dans différents cortèges. 57 personnes ont été interpellées, dont 33 placées en garde à vue. Aucun blessé n’est à déplorer et il n’y a pas eu de dégradations dans la capitale, selon la préfecture.

Auvergne-Rhône-Alpes

En Isère, des « gilets jaunes » se sont rassemblés sur le rond-point nord d’Albertville. L’accès à l’aéroport de Chambéry Savoie est filtré par la gendarmerie. Environ 700 « gilets jaunes » manifestent dans la calme à Saint-Etienne (Loire). Au moins 600 personnes sont rassemblées dans les rues de Valence, dans la Drôme.

Bretagne

En Ille-et-Vilaine, des « gilets jaunes » venus de toute la région se réunissent à Rennes. Environ 150 sont présents à 12h près de la rocade rennaise selon France Bleu Armorique. Au Mans, ils étaient entre 150 et 200, selon la police. 250 à 300 « gilets jaunes » dans le cortège breton à Rennes.

Dans le Morbihan, une quarantaine de « gilets jaunes » étaient également rassemblés à Theix, près de Vannes, au niveau du magasin Leroy-Merlin qui a dû fermer pour la matinée. Une centaine de manifestants ont organisé un barrage filtrant devant le Leroy-Merlin de Quévin.

Centre-Val de Loire

À Orléans dans le Loiret, près de 300 « gilets jaunes » se sont rassemblés dans les rues du centre ville. Leur départ était fixé à 14 heures 30 depuis la Place d’Arc. Deux opérations escargot sont planifiées sur la route RD 2060.

Grand-Est

À Strasbourg dans le Bas-Rhin, une cinquantaine de « gilets jaunes » se sont rassemblés vers 10 heures place de la République.

Dans la Marne, à Reims la mobilisation a débuté vers 13h. Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées près du marché du Bouligrin.

Hauts-de-France

À Amiens, dans la Somme, 300 « casseurs » en marge de la mobilisation des « gilets jaunes » jettent des pierres et des feux d’artifices sur les forces de l’ordre, précise la préfecture à France Bleu Picardie. 14 personnes ont été interpellées, dont une dizaine de personnes en garde à vue. La matinée a débuté par l’interpellation d’une dizaine de gilets jaunes en marge d’une action de filtrage à Glisy, à l’Est d’Amiens. Certains en possession de « barres de fer susceptibles d’être utilisées comme arme » selon le parquet.

Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

À Toulouse, quelques dizaines de gilets jaunes commencent à se rassembler place du Capitole. Des poubelles ont été incendiées un peu plus tôt sur le boulevard du Maréchal Leclerc. Des manifestants ont renversé des bacs à verre pour utiliser des bouteilles comme projectiles contre les CRS. Les premiers affrontements ont eu lieu tout près de la station de métro Compans-Caffarelli. La station a été fermée par précaution, par le réseau Tisséo.

Nouvelle-Aquitaine

À Bordeaux en Gironde, les boutiques de la rue commerçante Sainte-Catherine, baissent leurs rideaux, le temps de laisser passer les « gilets jaunes », indique France Bleu Gironde. Les clients sont confinés le temps que les manifestants passent et poursuivent leur chemin.

Les touristes ont également été confinés à l’intérieur du marché de Noël de Bordeaux ce samedi peu après 16h30. Des poubelles et du mobilier urbain ont été mis à terre. La police a utilisé du gaz lacrymogène contre les manifestants. Un peu plus tôt dans l’après-midi, la situation était tendue également cours Clémenceau, avec notamment une barricade en feu et des poubelles incendiées. Les CRS ont fait l’usage de flash-ball et de gaz lacrymogène. 2 400 manifestants étaient mobilisés à 15h30, selon les chiffres de la préfecture.

Normandie

A Rouen, en Seine-Maritime, la situation dégénère. La porte des locaux de la Banque de France a été enflammée, les pompiers sont intervenus. Plusieurs caméras de vidéosurveillance ont été détruites. Des feux ont été déclenchés dans plusieurs rues de la ville. Plus tôt ce samedi matin, les policiers ont dispersé les « gilets jaunes » au niveau de la gare grâce à l’usage de gaz lacrymogènes. Ils ont ensuite monté des barricades dans le centre-ville. Ce matin, entre 800 et 1 000 personnes ont défilé dans les rues de la ville en chantant « Macron démission ».

Dans le Calvados, à Caen, les « gilets jaunes » bloquent le périphérique, dans les deux sens. Ce samedi matin, environ 1 500 « gilets jaunes » sont venus manifester dans le calme, selon la journaliste de France Bleu Normandie présente sur place.

Occitanie

Le nombre de barrages de gilets jaunes est en forte baisse dans le Gard, selon la préfecture. Les blocages se concentrent à Alès. Seuls 80 « gilets jaunes » sont présents sur les routes dans tout le département.

À Toulouse, en Haute-Garonne, la page Facebook « Gilets Jaunes Toulouse » appelle ses sympathisants à un « Acte VII : Joyeuses fêtes Macron » place Arnaud Bernard, dans le centre-ville, à 14 heures.

Dans l’Aude, l’échangeur de Narbonne sud est fermé à cause de dégradations selon Vinci autoroutes.

Pays de la Loire

À Nantes en Loire-Atlantique, un jeune homme a été gravement blessé. Selon le centre opérationnel des pompiers de Loire-Atlantique, il a été victime d’un tir de flash ball à la tête. Il a été transporté au CHU de Nantes. Quelques centaines de « gilets jaunes » attendent sur le cours des 50 otages, dans le centre ville.

Provence-Alpes-Côte d’Azur

Dans le Vaucluse, ce samedi matin, 200 gilets jaunes sont entrés à l’intérieur de la galerie marchande Auchan au Pontet. Mais ils ont été rapidement repoussés par les forces de l’ordre. Le magasin a fermé ses portes quelques minutes.

Dans le Var, le péage de Bandol sur l’A50 est fermé, car trop endommagé, selon Vinci autoroutes.

À Marseille, les « gilets jaunes » ont investi la gare Saint-Charles quelques minutes ce samedi 29 décembre dans l’après-midi, avant de repartir dans le calme en direction du centre-ville. Le trafic SNCF a été interrompu pendant 20 minutes, samedi après-midi. Quatre personnes qui ont marché sur les voies ont été interpellées par la police.

Dans les Alpes-Maritimes, près de 150 « gilets jaunes » se sont réunis place Masséna, à Nice, dans la matinée. La mobilisation est stable par rapport à la semaine dernière, selon France Bleu Côte-d’Azur.

Publicités