70 millions de morts il y a un siècle : si la grippe espagnole revenait aujourd’hui?

70 millions de morts il y a un siècle : si la grippe espagnole revenait aujourd’hui?

octobre 18, 2018 0 Par La rédaction

Il y a un siècle, juste après la première guerre mondiale, ce que l’on appela en France la grippe espagnole (qui venait en fait du Midwest) décimait une population affaiblie en Europe et dans le monde. On estime qu’elle a tué entre 50 et 60 millions de personnes, soit bien plus que la guerre. Une telle pandémie est-elle possible aujourd’hui ? Et si oui, combien de victimes à travers le monde ? Trois chercheuses ont publié dans la revue spécialisée « Frontiers in cellular and infection microbiology » une étude évaluant les risques et les effets d’une nouvelle épidémie.

Le risque ? Réel. Elles notent que le nombre de souches de virus grippaux a considérablement augmenté, en même temps que les connaissances scientifiques et les capacités de réactions des autorités sanitaires. Si hier la grippe se conjuguait à la malnutrition et au manque d’hygiène pour accroitre sa mortalité, aujourd’hui, elle profiterait aussi de la suralimentation : l’obésité augmente le risque pour les futurs pandémies.

Les mesures les plus efficaces, avant qu’un vaccin soit mis au point contre le nouveau virus ? Se laver les mains, porter un masque. Puis avoir recours à des médicaments anti-viraux déjà existants, enfin trouver le bon vaccin.

Résultat de l’étude ; une épidémie comparable à celle du virus de la grippe espagnol pourrait causer le décès de 150 millions de personnes sur la planète. Un chiffre monstrueux. Et pourtant proportionnellement plus faible qu’un 1918. La population mondiale était de 1.8milliards pour 7.5 milliards aujourd’hui.

La rédaction

le 18 Octobre 2018

Publicités